Actualités antérieures

Découvrez les finalistes du Concours Mon Entreprise 2019 !

L’équipe du Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM est fier de vous annoncer les finalistes du Concours Mon Entreprise 2019. Il s’agit d’encourager les jeunes entrepreneurs à la création d’un plan d’affaires accompagné par les conseillers, puis de le présenter devant un jury composé de personnalités reconnues du milieu des affaires. Plusieurs bourses d’un montant total de plus de 20 000 $ seront attribuées aux lauréats dans plusieurs catégories afin de les aider dans leur projet de démarrage d’entreprise.

 

Voici les projets retenus et les noms des finalistes du Concours Mon Entreprise 2019 :

Les dévers Gym – Émilie Gaudette (Sciences de la gestion)
Argile Minier  – Maryline Minier (Arts)
Evolo – Philippe-Olivier Beaulieu et Étienne Dumesmil (Sciences)
Choco de Léa – Léa Audet  (Sciences Humaines)
Fondation Leski –  Marie-ève Girard, Elizabeth Girard et Sophie Girard (Sciences de la gestion)
Ohrizon –  Julie-Anne Perrault et  Aube Savard (Sciences de la gestion/Arts)

Lana Jeux Inc – Sviatlana Niakrasava et Raphael Plamondon ( Communication)
La réserve du Pic  – Gabriel Malo (Arts )
Alibee –   Axel Lecomte et Roger-Picard Appolline (Sciences de la gestion/Communication)
Janie McL – Janie McLaughlin (Arts)
POP Mobile Hotel  – Solène April et Myriam Corbeil (Sciences de la gestion)
Prime Vive Technologies – Ali Belayachi (Sciences)
Tikal – Pablo Remondetto (Sciences de la gestion)
Fertilizerr – Rose Katembo (Sciences de la gestion)
Galihockey – Alexandre Galibois (Sciences de la gestion)
Sexualis – Eugénie Larrivée (Sciences Humaines)
Sportus – Myriam Sabourin (Sciences de la gestion)
Talrire – Jean-Baptiste Jenny, Jolie Atumbe et Jaime N’daywell (Sciences de la gestion)
Horai – Jérôme Aucoin et Olivier Grondin (Science politique et droit)
AscensionX – Nicolas Fournier, Guillaume Bourdon, Miguel Gagnon, Pierre-Luc Valois et Marie-Pier Théberge (Arts / Communication/ Sciences humaines)
Zone Interculturelle – Yaima Sanchez Castellanos (Sciences humaines)
Dandelion – Marguerite Wotto et Patrick Hébert (Sciences de l’éducation)
Maipoils – Paméla Dupont, Geneviève Jacob, Janie Lafrenière, Alexandre Ricard, Ariane Labrèche et Louis Beaupré (Sciences de l’éducation)

 

 

Félicitations aux lauréats du Startup Weekend Laval !

Les présentations des finalistes du Startup Weekend Laval ont eu lieu le 21 octobre dernier au Collège Montmorency dans le Centre de formation continue.

Cinq équipes composées de jeunes entrepreneurs ont présenté leur idée d’entreprise devant une centaine d’invité et un jury. Les idées devaient respecter les thèmes de la mobilité et de la ville intelligente.

Lors du premier jour, les participants ayant des idées étaient invités à les présenter brièvement devant l’assemblée et à récolter le plus de vote des autres participants pour qu’elles puissent être exploitées par la suite. Une fois les votes recueillis, c’est au tour des équipes de se créer autour de ses idées. Les participants se rassemblent et se préparent à passer un long week-end d’intense travail !

Les équipes avaient jusqu’à dimanche 17h00 pour développer un pitch d’idées comprenant un modèle d’affaires solide qui saura convaincre le jury. Pour cela, ils ont eu l’aide de nombreux mentors présents avec lesquels ils ont pu bénéficier de rencontres individuelles. De plus, les accès aux locaux étaient disponibles aux participants, jour et nuit, à toute heure et les repas étaient fournis par l’organisation du concours. De quoi donner tous les moyens aux futurs entrepreneurs de réussir !

À la fin des présentations, les panélistes ont délibéré longuement pour choisir les lauréats.

 

Voici les gagnants du Startup Weekend Laval

 

1. Blaise : Cette équipe a remarqué que les transports d’autobus passent toujours sur des lignes standards. C’est-à-dire, les utilisateurs peuvent seulement prendre le transport à l’horaire régulier. Donc, ils ont eu l’idée de faire une application mobile qui vise à créer des trajets d’autobus personnalisés pour les planifier d’avance.

2. Modovox : Cela est une plateforme où des artistes peuvent créer des événements à des places publiques. Les artistes auront une roulotte à leur disposition pour répondre à leurs besoins et un écosystème de bouffe saine dispensé par des coopératives. En plus,  des points de récompense seront attribués aux citoyens utilisant cette plateforme.

3. Roundtrip : Cette application propose des formules intégrées pour le transport en commun et le covoiturage. Par exemple, il permet aux utilisateurs de planifier un aller ou retour à une destination.

4. Québec Transparent : L’entrepreneur a vécu de l’intimidation dans sa jeunesse et il ne pouvait pas partager son histoire à des gens. Donc, il s’est basé sur son vécu et son talent en informatique pour lancer son idée d’entreprise. Son idée est de créer un site internet où les internautes peuvent raconter leur histoire de façon personnalisée avec des graphiques (consolider avec les mêmes personnes qui vivent la même situation)

Finalistes | Concours Mon entreprise 2016-2017

logo_mon_entreprise

Cette année, plus de quatre-vingts candidatures ont été soumises. Des candidatures de qualité et des projets très prometteurs qui n’ont pas rendu le choix facile pour le comité de sélection. Vingt projets ont finalement été retenus.

Le Centre d’entrepreneuriat tient à remercier et à féliciter toutes les personnes qui ont participé à cette étape du concours et qui ont choisi d’avancer vers la concrétisation de leur projet d’affaires.

L’équipe de conseillers demeure à la disposition de toute personne désirant bénéficier d’un accompagnement dans l’élaboration de son projet d’affaires.

N’hésitez pas à nous contacter et à prendre rendez-vous, il nous fera plaisir de vous aider dans votre démarche entrepreneuriale !

Les finalistes pour l’édition 2016-2017 sont :

  • Acto Éducation Internationale (Valérie Vinuesa, Haidara Abdoul Kassoum, Édith Ferrandiz Savall, Kenza Grari – Éducation, Science politique et droit, Arts, ESG)
  • Aïké (Arielle-Nadya Camara, Ina-Marianne Camara, Laetitia Amany, Dotti Dialo Mamane, Idile Salah Youssouf – Arts, ESG)
  • BroueChem (Rita Faid – ESG)
  • Coco Poterie (Coralie Tigé – ESG)
  • DanioDesign (Éric Samarut, Joëlle Veilleux Deschênes, Frédérique Dupuis-Fournier – ESG)
  • Emballages cadeaux réutilisables (Isabelle Carrier – Sciences)
  • Futur Geolocation Technology (Sherif Awad, Mark Massoud – ESG)
  • Invictus Gloves (Karl Lavallée-Rodrigue – ESG)
  • Izabelle Dubé, Parajuriste (Izabelle Dubé – Science politique et droit)
  • Jardin – Cour – Architecture (JCA) (Julie Charette – Arts)
  • Kinesix (Jonathan Albrecht, Patrick Denis – ESG, Sciences)
  • lill Services Vélo Web (Jérôme Gagnon – Arts)
  • Phi-land-troop-pi (Audrey Provencher-Girard – ESG)
  • RAVITO (Karine Delage, Alexi Richer – Éducation, Sciences humaines, Sciences)
  • Scénarex (Simon-Pierre Marion, Patrick Lepage – ESG)
  • Services Hatchpack (Juliette Fiszka – Arts)
  • Tasty Adventures (Nicolas Besançon – Communication)
  • The African Fashion Business Accelerator (Joyce Ablan Nouaho – ESG)
  • Trizangle (Danièle Jodoin – ESG)
  • Urban Heritage VR Studios (Flavio Cardellicchio – Arts)

Bravo à tous !

À la recherche d’un bureau? Pensez aux espaces collaboratifs!

coworking_alphard
Source photo : Coworking Alphard

Depuis quelques années, les espaces collaboratifs (ou de «coworking») commencent à se multiplier à Montréal. Ces espaces sont non seulement pensés et adaptés selon les besoins des travailleurs autonomes et des entrepreneurs mais ils permettent également de rompre l’isolement parfois ressenti par ceux-ci. L’occasion ainsi de rencontrer et d’échanger avec d’autres travailleurs passionnés et de talent qui pourraient devenir, qui sait, d’éventuels clients, fournisseurs ou partenaires d’affaires!

Selon les endroits et les différents forfaits, les espaces collaboratifs permettent notamment d’avoir accès à des bureaux fermés, à des espaces de travail à aire ouverte, à des salles de conférences, à des cuisines et à plusieurs autres services.

Si l’université demeure en soi un excellent milieu où travailler et faire avancer son projet d’affaires avec ses nombreux espaces de travail, son wifi gratuit et son environnement qui bouillonne d’idées et de gens allumés, voici tout de même quelques autres suggestions d’endroits intéressants à découvrir dans la ville :

Coworking Alphard

Situé dans le quartier Mile End, fraîchement rénové et opérationnel, Coworking Alphard est issu du désir de ses fondateurs (les propriétaires du Groupe Alphard, une firme québécoise de génie-conseil ayant 5 ans d’existence), de partager leur expérience corporative avec des entrepreneurs débutants ou ayant déjà validé leur modèle d’affaires. Conscient de la difficulté que peut représenter la recherche d’un bureau à coût abordable pour un entrepreneur qui vient de se lancer en affaires,  Coworking Alphard offre une solution de bureau clé en main afin de permettre à ses locataires de se concentrer sur le développement de leur entreprise.  Parmi les multiples services offerts on retrouve : des bureaux libres ou attribués, l’accès aux espaces communs (espace détente, cuisine aménagée et salle à manger), aux salles de réunions et de conférences, l’accès à la téléphonie et à Internet haute vitesse, à un service de ménage ainsi qu’un accès sécurisé 24/7 (code de sécurité personnalisé, casiers cadenassés, caméras de surveillance etc.). Le prix pour un bureau flottant débute à 105$/semaine, un bureau fixe en aire ouverte à 385$/mois et un bureau fixe fermé à 650$/mois. À noter que l’espace est également offert gratuitement à tout entrepreneur pour organiser un event, meetup ou un lancement de startup !  Pour plus d’informations : www.coworkingalphard.com

La Gare

Également située au cœur du Mile End, La Gare offre entre autres des espaces communs (lounge, cuisine, etc.), des salles de conférences toutes équipées, des formations gratuites, un service de réceptionniste et de réception de courrier ainsi que l’accès à Internet haute vitesse. À titre d’exemples, le siège flottant vous coûtera 20$ par jour et le bureau fixe vous coûtera à partir de 275$ par mois. Plusieurs autres forfaits sont disponibles. Pour plus d’informations : https://garemtl.com/

Halte 24-7

Située en plein cœur du Plateau Mont-Royal, la Halte 24-7 propose des espaces de bureaux, une banque d’accès aux salles de conférences, plus de 3000 pieds carrés d’aires communes (lounge, salle à manger, terrasse) et le tout dans un design contemporain. Il y a également un service de réceptionniste, de conciergerie, Internet haute vitesse, un système de surveillance et plus encore. Le prix pour un bureau dédié en aire partagée est de 399$+tx/mois et le bureau fermé pour une personne débute à 679$+tx/mois. Encore une fois, plusieurs autres forfaits sont disponibles. Pour plus d’informations : http://halte24-7.com/)

Cette liste d’espaces collaboratifs n’est évidemment pas exhaustive. Il existe une foule d’autres endroits à découvrir tant à Montréal qu’ailleurs au Québec, et une simple recherche sur le web vous permettra certainement de repérer ceux-ci !

Soirée de remise de prix | Concours «Mon entreprise» Édition 2015-2016

Le 11 avril dernier avait lieu la soirée de remise de prix du concours «Mon Entreprise» édition 2015-2016. Une soirée sous forme 5à7 où les finalistes étaient invités à assister au dévoilement des lauréats.

Voici quelques photos des lauréats de la soirée :

Premier prix (5 000$)

LOCO ÉPICERIE ÉCOLOGIQUE ZÉRO DÉCHET

Marie-Soleil L’Allier, Andréanne Laurin, Martine Gariépy, Sophie Maccario  (ESG, Communication et Sciences)

Épicerie LOCO 1ere place

Deuxième prix (3 000$)

BÄUM

Catherine Hallé, Roxane Kateb (ESG)

BÄUM Catherine Hallé

Troisième prix (2 000$)

UMIKO

Therence Bois (Sciences)

Therence Bois Umiko 3e place

Prix « Start-up Réseau ESG » (2 500$)

FERME IFUNGI

David Dussault (ESG et Sciences)

David Dussault Start up Réseau ESG

Prix « Projet innovateur » (1 000$)

APPRENTIX

Kathy Beaupré-Boivin, Caroline Rail, Marie-Anne Gaudreault (Éducation)

APPRENTIX Projet innovateur

Prix « Travailleur autonome » (1 000$)

QÉIKO

Noémi B.Civil (ESG)

QÉIKO Prix Travailleur autonome

Mention Coup de cœur (500$)

CENTRE DE RÉPIT L’AUBE

Meriem Amir, Samia Ait Slimani (Science politique et droit)

LAUBE CoupdeCoeur

***Crédit photos : Miguel Morelli

Les lauréats du concours Mon entreprise 2015-2016

logo_mon_entreprise

Les lauréats du concours « Mon entreprise » 2015-2016 ont été dévoilés le 11 avril dernier lors de la soirée de remise de prix qui s’est tenue en présence du doyen de l’ESG UQAM, M. Stéphane Pallage, et des représentants de la Banque Nationale.

Le constat était unanime : de beaux projets viables à terme, plusieurs projets audacieux et engagés, des entrepreneurs qui osent et qui ont fait leur devoir pour se présenter et le faire avec éloquence, clarté et conviction.

Ce concours est rendu possible grâce à la participation de la Banque Nationale, partenaire principal du Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM que nous remercions chaleureusement.

Nous tenons également à remercier le Réseau des diplômés de l’ESG UQAM pour leur généreuse contribution pour le prix Start-up Réseau ESG.

Au total 15 000 $ ont été attribués aux gagnants de diverses catégories afin de les aider dans leur projet de démarrage et de développement d’entreprise.

Nous encourageons tous les participants à poursuivre leurs démarches en vue de la réalisation de leurs projets. Nous tenons également à rappeler que le Centre est présent pour tous les étudiants et diplômés de toutes les facultés de l’UQAM qui ont à cœur leur projet d’affaires.

Félicitations à tous les finalistes qui ont complété leur démarche jusqu’au bout !

Premier prix (5 000$)

LOCO ÉPICERIE ÉCOLOGIQUE ZÉRO DÉCHET

Marie-Soleil L’Allier, Andréanne Laurin, Martine Gariépy, Sophie Maccario  (ESG, Communication et Sciences)

LOCO logo

Épicerie écologique (produits locaux, biologiques, sains et équitables) et zéro déchet (produits en vrac, sans emballage ou avec emballage 100% recyclable).

Deuxième prix (3 000$)

BÄUM

Catherine Hallé, Roxane Kateb (ESG)

BAUM Logo

Produits cosmétiques multi-usages et 100% naturels qui sont respectueux de la planète et de la santé.

Troisième prix (2 000$)

UMIKO

Therence Bois (Sciences)

UMIKO LOGO

Ferme aquaponique urbaine avec des unités mobiles, soit des fermes miniatures pour les particuliers.

Prix « Start-up Réseau ESG » (2 500$)

FERME IFUNGI

David Dussault (ESG et Sciences)

IFUNGI

Entreprise proposant une gamme de produits transformés à base de champignons gourmets et médicinaux tels que le bouillon fongique et les pleurotes marinés.

Prix « Projet innovateur » (1 000$)

APPRENTIX

Kathy Beaupré-Boivin, Caroline Rail, Marie-Anne Gaudreault (Éducation)

APPRENTIX LOGO

Site web éducatif d’enseignement sous forme de capsules vidéo accessibles autant pour les parents que pour les enseignants.

Prix « Travailleur autonome » (1 000$)

QÉIKO

Noémi B.Civil (ESG)

QÉIKO logo

Boutique en ligne de vêtements et d’accessoires féminins créés avec respect pour la main d’œuvre.

Mention Coup de cœur (500$)

CENTRE DE RÉPIT L’AUBE

Meriem Amir, Samia Ait Slimani (Science politique et droit)

Centre de répit et service de garde pour les enfants handicapés ou nécessitant des soins médicaux spécifiques.

Présentation des finalistes au concours « Mon entreprise » 2015-2016

Logo Mon Entreprise

Le 11 décembre dernier, soixante-cinq étudiants et diplômés récents de l’UQAM ont présenté leur projet d’entreprise au Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM dans l’espoir de devenir finaliste au concours « Mon Entreprise » édition 2015-2016. 20 équipes ont été sélectionnées et 16 ont complété leur démarche.

La semaine prochaine, jeudi le 7 avril, se tiendra la grande finale du concours alors que les finalistes auront à présenter leur plan d’affaires devant un jury composé de représentants de l’UQAM et du milieu des affaires.

Les équipes gagnantes seront dévoilées lors de la soirée de remise de prix qui aura lieu le 11 avril et les lauréats se partageront un total de 15 000$ en bourses pour soutenir le démarrage de leur entreprise.

Nous souhaitons la meilleure des chances à tous les finalistes!

Description des 16 équipes finalistes

APPRENTIX (Kathy Beaupré-Boivin, Caroline Rail – Éducation)

ApprenTix
C’est en complétant leur baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire que Kathy Beaupré-Boivin et Caroline Rail ont constaté le manque de ressources disponibles pour les élèves en difficulté et leurs parents. Elles ont également observé la lourdeur de la tâche des enseignants contraints à des classes toujours plus nombreuses et avec des élèves en difficulté intégrés aux classes ordinaires. Guidées par leur désir d’apporter une solution concrète à cette problématique, Kathy et Caroline ont eu l’idée d’ApprenTix, un site éducatif d’enseignement sous forme de capsules vidéo accessibles autant pour les parents que pour les enseignants.

BÄUM (Catherine Hallé, Roxane Kateb – ESG)

baum_logo
C’est suite à plusieurs séjours loin de la maison que Catherine Hallé et Roxanne Kateb ont pris conscience des nombreuses restrictions d’espace et de budget auxquelles font face la majorité des voyageurs. Inspirées par leur amour de la nature et du voyage, elles ont alors décidé de créer des produits multi-usages et 100% naturels qui sont respectueux de la planète et de la santé. Leurs produits, vendus sous forme de baumes, peuvent tous être utilisés en tant que baumes à lèvres en plus d’avoir une utilisation propre à chacun ; soulager les piqures d’insectes, traiter l’eczéma, les coups de soleil, etc.

BEAM HOCKEY (Louis-Philippe Labonté-Trottier – ESG)

BEAM HOCKEY
Ayant développé un intérêt pour les activités liées à l’importation dans un cours de Gestion des PME, Louis-Philippe Labonté-Trottier a par la suite effectué beaucoup de recherches pour approfondir ses connaissances sur le sujet. En contact avec un intermédiaire chinois vendant des bâtons de hockey faits de fibre de carbone, Louis-Philippe a alors eu l’idée de lancer sa propre entreprise. Son projet : développer une marque de bâton de hockey de qualité supérieure et à prix compétitif. Proposant deux gammes de bâtons, BEAM Hockey offre également la personnalisation des bâtons afin de créer notamment des modèles à l’image d’une équipe ou d’une association.

CHUMS MOBILE (Steve Lowe – ESG)

Chums Mobile
Dans un désir de rendre les communications plus accessibles et constatant une insuffisance de l’offre en la matière, Steve Lowe a eu l’idée de fonder une entreprise spécialisée dans le développement et la commercialisation de téléphones intelligents déverrouillés et à prix abordables. Suite à la tendance pour ces téléphones déverrouillés et sans engagement qu’on a pu constater d’abord en Europe puis au États-Unis, Chums Mobile a pour ambition d’anticiper la demande et d’adapter ce concept au contexte québécois et canadien. Diplômé du MBA et possédant un titre comptable CPA- CMA, Steve Lowe compte également plusieurs années d’expérience dans diverses industries dont les télécommunications.

COMMUNO-RÉNO (Kimiaka-Chantal Guérard – Sciences et ESG)

Qu’il s’agisse de réparations dans la maison, pour le vélo, la voiture ou autres, plusieurs d’entre nous se retrouvent désemparés face à ses menus travaux. Suite à ce constat, Kimiaka-Chantal Guérard a eu l’idée de créer un centre de formation, à but non lucratif, qui puisse répondre aux besoins des jeunes propriétaires ou locataires de la région de Montréal. Le centre offrira également la location d’outils ainsi que des services de professionnels à petits prix. Communo-Réno se distingue par l’aspect communautaire qui s’y rattache, c’est-à-dire la possibilité de former un réseau et de donner au suivant. Pour cette doctorante en chimie et diplômée du MBA, l’implication, l’entraide et l’aspect social sont des notions très importantes.

E-SANTE COMMUNICATION (Cathy Bazinet – Communication)

e santé communication
Cathy Bazinet a fondé le sitee-santé communicationen 2010 et en est l’éditrice. Journaliste de formation, elle travaille en communication santé depuis près de 20 ans et poursuit actuellement une maîtrise sur l’autopathographie numérique (les patients blogueurs). Forte de son expertise, elle souhaite aujourd’hui bénéficier des assises de sa présence en ligne et du rayonnement de son site, pour lancer une maison d’édition hybride, à la fois numérique et papier, dans le créneau spécifique de la « e-santé ». Son projet consistera à offrir à un prix très abordable et en français des contenus de qualité et à valeur ajoutée, soit en termes de vulgarisation, de synthèse, de pertinence et d’actualité.

EXTRAVAGANZ’ARTS (Fannie Lagrange – Arts)

Extravaganzarts
Extravaganz’arts se veut un organisme de création, de production et de diffusion visant à sensibiliser, promouvoir et démocratiser le cirque et les arts vivants sur le territoire québécois ainsi qu’à l’étranger. Dans cette volonté de démocratisation, l’entreprise vise des clientèles spécifiques dont les individus avec déficience intellectuelle ou vivant dans des situations de précarité ou des milieux défavorisés. Pour Fannie Lagrange, le cirque et les arts vivants représentent une approche créative pour développer les habiletés sociales et psychomotrices et rejoindre différents publics. Cette designer et historienne de l’art diplômée se spécialise dans la production et l’organisation d’événements artistiques en plus d’être artiste de scène.

FERMES IFUNGI (David Dussault – ESG et Sciences)

IFUNGI
Fort de son expérience professionnel dans le domaine de l’environnement et de son bagage académique en droit, en administration, en vérification environnementale et en sciences de l’environnement, David Dussault a développé un intérêt marqué pour les champignons et la culture de ceux-ci au fil des années. À un point tel qu’il a décidé d’en faire un projet d’entreprise. Ferme iFungi proposera une gamme de produits transformés à base de champignons gourmets et médicinaux de qualité supérieure tels que les pleurotes et le reishi. On retrouvera notamment le bouillon fongique, qui procure le goût umami, ainsi que les pleurotes marinés.

KrbonTek Solutions (Axel Gambou-Bosca, Diby Benjamin Ossonon, Oumar Bashhir – Sciences)

Tous trois doctorants en chimie, ces entrepreneurs désirent unir leurs compétences complémentaires afin de développer de nouveaux nanomatériaux fonctionnels pour répondre aux problématiques énergétiques et environnementales. KrbonTek Solutions se spécialisera dans la production de graphène haute qualité. Ce matériau, isolé pour la première fois en 2004, est un très bon conducteur thermique et électrique en plus d’être extrêmement résistant et léger. Il se retrouve dans de nombreuses applications notamment dans le domaine de l’aéronautique/aérospatial, de la médecine, du stockage de l’énergie, du traitement des eaux polluées ou encore des applications militaires.

L’AUBE (Meriem Amir – Droit, Samia Ait Slimani)

Alors qu’elle travaillait comme infirmière en pédiatrie, Samia Ait Slimani a constaté que ce département hospitalisait régulièrement, pour répit familial, des enfants handicapés ou nécessitant des soins médicaux spécifiques. Encore aujourd’hui, cette option demeure l’une des seules pour les parents qui doivent s’absenter ou qui ont besoin de repos. C’est donc dans une volonté d’améliorer la qualité de vie de ces familles que Samia et Meriem ont eu l’idée de créer un centre de répit et un service de garde pour les enfants nécessitant des soins médicaux qui requièrent l’intervention de personnel médical spécifique. L’Aube offrira une garde adaptée de jour comme de nuit et sur une durée pouvant allée jusqu’à plusieurs semaines.

LOCO ÉPICERIE ÉCOLOGIQUE ZÉRO DÉCHET (Marie-Soleil L’Allier, Andréanne Laurin, Martine Gariépy, Sophie Maccario – ESG, Communication et Sciences)

LOCO
Avec leur projet LOCO, ces quatre entrepreneures visent à devenir la première chaîne d’épiceries écologiques zéro déchet au Québec. Une épicerie écologique, c’est quoi? C’est de proposer une gamme de produits selon leur empreinte écologique, en tenant compte des facteurs suivants : offrir des produits locaux, biologiques, sains et équitables et minimiser l’émission de gaz à effet de serre. Le zéro déchet c’est : favoriser les produits en vrac et sans emballage, utiliser la consigne des pots et utiliser des emballages 100% recyclables. Issues du cycle supérieur en sciences de l’environnement, ces associées désirent ainsi concrétiser leur mission commune de réduire l’impact de l’humain sur son environnement.

PELURE : EDM WEAR (Gabrielle Boucher – ESG, Étienne Vincent-Poirier – Communication)

PELURE EDM WEAR
La naissance et la popularité de nouveaux festivals estivaux tels qu’Île Soniq, Villa Paradizo, AIM et l’émergence de nouveaux établissements tel que le New City Gas, témoignent du vif engouement pour la musique et les événements EDM (Electronic Dance Music). Comme pour tout mode de vie, une mode vestimentaire est associée à cette tendance. Pour s’habiller, les jeunes adeptes font face à des choix limités et surtout, provenant d’ailleurs. Pelure propose donc une solution personnalisée et clef en main pour les amateurs à la recherche de style pour un festival. Leur concept de base : les plurBOX. Il s’agit d’une boite, livrable à la maison ou à cueillir en personne, contenant tout ce dont les amateurs d’EDM ont besoin; des vêtements colorés, originaux et confectionnés à Montréal assortis de différents accessoires (lunettes, chapeau, etc.).

QÉIKO (Noémi B.Civil – ESG)

QÉiko
Portée par sa détermination à vivre son rêve, Noémi B. Civil a décidé de faire le grand saut en passant de physiothérapeute à entrepreneure en mode. Sa mission : partager ses découvertes vestimentaires et accessoires d’ici et d’ailleurs. Elle a donc fondé QÉiKO, une boutique pour les femmes de 25 à 40 ans proposant des créations de qualité, toujours fabriquées dans le respect et la dignité. Le marché étant saturé de produits de pauvre qualité et fabriqués dans de piètres conditions dans les pays où la main-d’œuvre est bon marché, QÉiKO propose ainsi de diversifier l’offre pour faciliter le virage vers une consommation plus responsable.

SIGESPARK (Abderrazak Landoulsi – Sciences)

SIGESPARK
SIGESPARK est une application web et mobile permettant la gestion de stationnements équipés de capteurs sans fil dans la chaussée ainsi que le guidage des automobilistes vers les stationnements disponibles. En plus d’améliorer l’expérience des automobilistes, cette innovation permettra également au gestionnaire de stationnements (centres d’achats, supermarchés, hôpitaux, etc.) de gérer plus facilement ceux-ci et de s’assurer une utilisation plus optimale de chacun des espaces. C’est en terminant sa maîtrise en informatique et en constatant le désir de Montréal de devenir une ville intelligente, notamment avec son projet « Stationnement intelligent – collecte de données en temps réel », qu’Abderrazak Landoulsi a vu l’opportunité d’affaires.

SUR LES PLANCHES (Micheline Piché – Arts)

SUR LES PLANCHES
L’objectif de cette entreprise est de présenter des spectacles de danse contemporaine professionnelle (incluant une partie amateur) en région et dans les municipalités éloignées des pôles culturels. Micheline Piché, chorégraphe et diplômée en danse, souhaite que les citoyens puissent participer aux spectacles en dansant sur scènes avec des professionnels et que ces spectacles soient présentés dans des lieux hors normes (églises, parc, usine, etc.). Elle désire ainsi permettre une réappropriation et/ou une revalorisation de ces lieux par la communauté par le biais de projets créatifs.

UMIKO (Therence Bois – Sciences)

UMIKO
Avec ce projet, Therence Bois vise à établir la première ferme aquaponique en milieu urbain au Canada. L’aquaponie est une méthode de permaculture qui combine l’hydroponie et l’aquaculture tout en réduisant les impacts négatifs de chacun de ces deux systèmes. Avec une ferme aquaponique centrale située en ville ainsi que des unités mobiles (des fermes miniatures pour les particuliers), Umiko permettra à la population montréalaise d’obtenir du poisson local sans impact néfaste sur l’environnent en plus de produire ses propres fruits et légumes. Étudiant en biologie, Therance a déjà démarré une culture aquaponique dans les serres de l’UQAM et c’est suite à ce projet pilote qu’il a décidé de reproduire l’idée à plus grande échelle.

Anges Québec : Webinaires et activités

anges_quebec_evenement

  • Le 3 février prochain, de 12h à 13h, se tiendra le webinaire Quelle est l’importance de la propriété intellectuelle pour mon entreprise en démarrage ?

« L’univers de la propriété intellectuelle (PI) est souvent peu connu par les fondateurs d’entreprises en démarrage. Hors, la protection de la PI peut s’avérer d’importance stratégique dans la création de valeur dans son entreprise.» *

Pour en savoir davantage et pour vous inscrire, cliquez ICI

  • Aussi, le Réseau Anges Québec organisera une activité « Testez votre pitch » le jeudi 11 février 2016 à Montréal.

« Vous êtes une personne ou une équipe d’action qui rêve de bâtir une entreprise à succès? Vous avez déjà démarré votre entreprise ou vous prévoyez le faire dans les prochains mois?

Le Réseau Anges Québec organise une activité « Testez votre pitch » le jeudi 11 février 2016 à Montréal. Nous invitons tous entrepreneurs passionnés par l’innovation à venir nous présenter leur projet d’affaire et discuter de celui-ci avec un panel d’anges investisseurs constitué de membres d’Anges Québec.

Vous disposerez d’un total de 5 à 10 minutes pour présenter votre projet d’entreprise au panel, qui vous donnera ses commentaires par la suite. Le format vous permettra de présenter les points saillants de votre projet et d’obtenir des conseils de personnes d’affaires chevronnées.

Notre objectif pendant cette première rencontre n’est pas de faire un investissement mais plutôt de vous faire bénéficier de l’expertise de nos membres et de faciliter une mise en contact avec des anges investisseurs influents dans notre réseau. » *

Pour en savoir davantage et pour vous inscrire, cliquez ICI.

* Source : Anges Québec, https://angesquebec.com/fr/nouvelles-activites/

Pourquoi utiliser le modèle d’affaires ?

mon_modele_daffaires_bnc

Voici un résumé de l’utilité et des avantages d’utiliser «Mon modèle d’affaires». Cet outil, proposé par notre partenaire principal; la Banque Nationale et tiré du livre Business Model Generation (BMG), a été présenté lors de l’atelier-midi du 19 janvier dernier par M. François-Xavier Lessard, Directeur Service aux entreprises, Développement PME à la Banque Nationale.

Le modèle d’affaires (ou business model), à ne pas confondre avec le plan d’affaires, permet de présenter sur une page le projet d’entreprise et la façon dont l’entreprise prévoit créer de la valeur. Le plan d’affaires, quant à lui, est l’étape qui vient juste après et qui permet d’expliciter plus en détails et de manière plus concrète la présentation de votre modèle d’affaires.

Pourquoi utiliser le modèle d’affaires ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles cet outil est intéressant pour vous, notamment* :

1. Vous pouvez l’utiliser à toutes les étapes de votre entreprise. (Idéation, démarrage, croissance, vente, etc.)

  • « Au stade de l’idée, il guide et il rassure, surtout lorsqu’on ne sait pas par où commencer. Il vous aide à définir vos hypothèses de réussite, à modifier très rapidement vos premiers modèles et il structure votre réflexion avant de vous lancer. »
  • Au démarrage, il permet de planifier un bon plan d’action pour vérifier vos hypothèses et ainsi vous éviter certaines erreurs coûteuses en temps et en argent.
  • En période de croissance, il vous pousse à affiner votre modèle, à trouver des idées innovantes et à vous mettre au défi.
  • Lors de la vente, il vous aide à visualiser ce qui est vendable et d’expliquer à l’acheteur les éléments essentiels du modèle d’affaires de votre entreprise. »

2. L’outil est visuel. Contrairement au plan d’affaires qui est sur plusieurs pages, le modèle d’affaires permet de voir tout le projet sur une page. Vous pouvez ainsi cerner votre projet en un coup d’œil et faire des liens entre chacun des blocs.

3. Il offre une vision globale sur tous les aspects de votre projet d’entreprise. Le modèle d’affaires vous encourage à spécifier votre offre, le besoin et le problème à lequel vous répondez, à connaître votre segment de marché et de clientèle, à prendre conscience de votre valeur ajoutée et de ce qui vous différencie par rapport à vos concurrents sur le marché, à mettre en évidence les éléments qui génèrent des revenus et qui vous permet d’être rentable, etc.

 

Pour télécharger la matrice du modèle d’affaires de la Banque Nationale et pour voir les vidéos explicatives pour chacun des blocs, cliquez ICI.

Pour vous donner une idée des sujets à réflexion pour chacun des blocs, voici une liste des principales questions retrouvées à l’endos de la matrice :

Proposition de valeur

  • À quels besoins/problèmes répondez-vous?
  • Quelle est la valeur créée?
  • Qu’apportez-vous vraiment au client?
  • Quelles sont les caractéristiques de votre produit/service?
  • Quels sont les bénéfices de votre offre?

Segments de marché

  • Pour qui créez-vous la valeur?
  • Qui sont vos clients-cible ou segments de clients?
  • Quels sont vos clients les plus importants?
  • Quels sont leurs besoins?
  • Quels sont leurs problèmes?
  • Quel est leur profil?

Canaux

  • Comment allez-vous rejoindre vos clients?
  • Par quels canaux distribuez-vous vos produits ou services?
  • Par quels canaux communiquez-vous avec vos clients?

Relations clients

  • Quelle est la nature de votre relation avec vos clients?
  • Quel type de relation vos clients souhaitent-ils?

Ressources-clés

  • Qu’avez-vous besoin de posséder pour réaliser votre proposition de valeur?
  • Quelles sont les ressources essentielles?

Activités-clés

  • Quelles activités devez-vous faire pour réaliser votre proposition de valeur?

Partenaires-clés

  • Qui sont vos partenaires et fournisseurs indispensables?
  • Quels partenaires vous permettent de réaliser les activités que vous ne faites pas à l’interne?
  • Quels partenaires vous permettent de vous procurer les ressources dont vous ne disposez pas?

Revenus

  • De quelle façon obtenez-vous des revenus?
  • Comment vos clients payent-ils? Comment préfèrent-ils payer?
  • Quels sont les produits ou les services les plus rentables?

Coûts

  • Quels sont les coûts de vos activités et de vos ressources clés? (fixes et variables)
  • Quels sont les coûts les plus importants de votre modèle?

En guise d’inspiration, voici un site web proposant une centaine de modèles d’affaires d’entreprises existantes (dont Amazon, Twitter, HBO). Il est possible d’en voir quelques-uns gratuitement et de payer un abonnement par la suite.

Enfin, que vous l’utilisiez en guise de «brainstorm» avec votre équipe pour de nouvelles idées ou comme un outil stratégique pour votre développement ou encore pour analyser votre compétition, toutes les raisons sont bonnes de se familiariser avec le modèle d’affaires. Amusez-vous avec cet outil et faites en plusieurs différents s’il le faut. Cela vous permettra de définir le modèle qui convient le mieux à votre projet et d’en maitriser tous les aspects importants.

*Tiré du blogue du SAJE, http://metier-entrepreneur.org/2014/02/7-raisons-dutiliser-le-business-model-generation/

Invitation au Club Les Grands Crus ESG

les_grands_crus_esg

Le Réseau ESG UQAM est heureux de vous inviter à participer au Club LES GRANDS CRUS ESG. Ce Club de dégustation de vin est destiné aux diplômés de l’ESG passionnés de vin, voulant découvrir et apprécier des produits d’exception.

Mis sur pied grâce à la collaboration de François Le Brasseur, B.A.A. 88, fondateur de Élixirs vins et spiritueux, LES GRANDS CRUS ESG offre aux diplômés une occasion de réseautage de haut niveau dans une ambiance conviviale, ainsi que des privilèges exclusifs aux membres.

Plus d’informations et pour acheter votre billet, cliquez ici 

Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM

Contribuer au développement de l'entrepreneuriat et fournir des services de soutien au démarrage d'entreprise aux étudiants et diplômés de toutes les facultés et école de l'UQAM qui souhaitent lancer leur entreprise.

Suivez-nous

Coordonnées

Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM
315, rue Sainte-Catherine Est
Local R-1880
Montréal, Québec, H2X 3X2