Slinku

Slinku – Vanessa Fuentes (ESG)

Comment vous est venue votre idée?

À mon arrivée à l’ESG je me suis vite rendue compte que la majorité de mes professeurs demandaient de travailler en équipe. Lors de ma première session au baccalauréat en Administration, je suivais 4 cours et trois d’entre eux nécessitaient de travailler en équipe. Malheureusement, ça ne s’était pas particulièrement bien passé. J’avais l’impression que certains de mes coéquipiers ne mettaient pas autant d’efforts que moi. Et que d’autres, avaient même décidé de ne rien faire !

Je pense que tous les étudiants ont déjà vécu des situations similaires. Le travail d’équipe est devenu une nécessité tant dans les entreprises que sur les bancs d’école. Mais même si la plupart des gens ont été amenés à travailler en équipe depuis leur plus jeune âge, ça reste un exercice assez difficile. À travers les sessions, j’ai continué de constater que mes collègues et moi-même avions toujours les mêmes problèmes et c’est ce qui m’a donné l’idée de trouver une solution : SLINKU.
SLINKU est un nom formé des lettres qui composent l’expression « Students Link Up ». Je voulais un nom accrocheur et qui peut être utilisé n’importe où et dans n’importe quelle langue.

Quelle est l’histoire qui se cache derrière cette entrepreneure?

Je suis née au Salvador, en Amérique centrale. Le Salvador est le plus petit pays d’Amérique et a longtemps été considéré comme le plus dangereux. Je suis née en temps de guerre et mes parents ont décidé qu’ils voulaient m’offrir un meilleur futur. Nous sommes donc arrivés au Canada en janvier 1990 et nous nous sommes établis à Sherbrooke. J’ai vécu la plus grande partie de ma vie dans cette belle ville des Cantons de l’Est, jusqu’à ce que je décide de venir à Montréal pour poursuivre mes études universitaires. Ça ne s’est pas exactement passé comme je voulais…

Quelles formations avez-vous suivies?

Après m’être inscrite en Sciences politiques, parce que j’étais passionnée de justice sociale et que je voulais aider à changer le monde, j’ai compris que ça allait être beaucoup plus difficile que je le croyais.

Je n’ai pas particulièrement aimé les cours de Sciences politiques, beaucoup trop théoriques à mon goût, j’ai donc abandonné le baccalauréat et j’ai décidé de travailler et de voyager jusqu’à ce que je sache ce que je voulais vraiment faire. Je suis revenue sur les bancs d’école deux ans plus tard. J’ai par la suite complété un certificat en droit. Ce qui m’intéressait c’était le droit des affaires, mais je trouvais que je n’avais pas assez de connaissances dans le domaine donc j’ai décidé de m’inscrire au Baccalauréat en Administration des Affaires (B.A.A), profil technologies d’affaires.

Mon objectif avant de commencer le B.A.A. était de le terminer en 2 ans et de m’inscrire au programme Droit – MBA de l’Université de Sherbrooke. Mais j’ai vraiment eu un coup de cœur pour le monde des affaires et mes objectifs ont donc changé.

Quel a été votre déclic?

Je pense que mes parents sont entrepreneurs à leur façon, mais ils ne m’ont jamais vraiment poussé à créer ma propre entreprise. Par contre, ils m’ont appris à croire en mon potentiel et à toujours repousser mes limites. C’est eux qui ont édifié la base de mon esprit entrepreneurial. Et c’est grâce à mes études en administration que j’ai pu avoir une meilleure vue d’ensemble sur toutes les opportunités d’affaires qui s’offrent à moi. J’ai eu des idées d’entreprise par le passé, mais avant mon Baccalauréat en Administration, je ne savais pas vraiment comment m’y prendre.

Quelle est votre entreprise? Où en êtes-vous?

SLINKU est une plateforme Web à mi-chemin entre un réseau social et une plateforme collaborative. On pourrait dire qu’elle est le « LinkedIn » des étudiants, mais en mieux puisqu’elle va leur permettre de créer un portfolio numérique évolutif et de se faire repérer plus facilement par les entreprises. Les étudiants n’auront plus à se demander quoi mettre sur leur C.V à la fin de leurs études. Désormais, grâce à leurs profils SLINKU, ils seront en mesure de mettre en valeur leurs principales forces et compétences acquises à travers les sessions.

En fait, SLINKU prend en charge le parcours scolaire de l’étudiant dès sa première session à l’université, jusqu’à son insertion sur le marché du travail. Les étudiants vont ainsi pouvoir gérer chaque session grâce à un calendrier interactif. L’application va aussi offrir des fonctionnalités de travail collaboratif qui permettent de bien gérer les travaux d’équipe. On va par exemple pouvoir y partager des fichiers, répartir les tâches et faire le suivi de l’ensemble du projet. Au lieu de jongler entre plusieurs applications comme Facebook et Google Drive, il sera désormais possible de tout faire sur une plateforme qui permet de rester organisé.

La plateforme est présentement en phase de conception et nous devrions prochainement commencer le développement afin de sortir la version bêta pour le mois de septembre 2018.

Pourquoi pensez-vous pouvoir gagner?

SLINKU est une plateforme novatrice qui a été conçue afin de faire face à l’avenir. Je pense que le projet a de fortes chances de gagner parce qu’il répond directement à un problème auquel fait face la société québécoise en ce qui concerne la relève.

Au-delà d’apporter une solution aux problèmes que vivent les étudiants au jour le jour (organiser leurs sessions et gérer leurs travaux d’équipe), la plateforme facilite l’accomplissement de l’objectif premier de tout étudiant: intégrer facilement le marché du travail

L’insertion de la relève sur le marché de l’emploi n’est malheureusement pas chose facile. Les statistiques démontrent que la population en âge de travailler au Québec stagne et va décliner d’ici 2030. C’est un défi de taille pour les employeurs puisqu’ils devront composer avec la rareté voir la pénurie de la main-d’œuvre dans plusieurs secteurs. Comme celui des technologies par exemple. De plus, non seulement la relève se fait de plus en plus rare. Mais le choc des générations rend encore plus difficile le recrutement des candidats issus des générations Y et Z.

SLINKU veut donc permettre aux entreprises de rejoindre directement un bassin de talents en leur donnant des outils de recrutement modernes et efficaces. Alors, que la fonction Ressources Humaines (RH) des organisations actuelle s’apprête à devoir emprunter un virage numérique sans précédent, SLINKU est prêt à lui faciliter le chemin.

Quelle est votre citation comme entrepreneure?

J’en ai plusieurs, mais une de celles qui se prêtent le mieux à SLINKU vient de Alan Kay, un des pères de la programmation orientée objet.

« Le meilleur moyen de prédire le futur est de l’inventer. »

SLINKU veut aider les étudiants à prendre leur avenir en charge et la mission que nous nous sommes donnée est de les aider à atteindre leur plein potentiel.

 Contact :

Facebook : https://www.facebook.com/SLINKU-785859338253895/

 

 

 

Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM

Contribuer au développement de l'entrepreneuriat et fournir des services de soutien au démarrage d'entreprise aux étudiants et diplômés de toutes les facultés et école de l'UQAM qui souhaitent lancer leur entreprise.

Suivez-nous

Coordonnées

Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM
315, rue Sainte-Catherine Est
Local R-1880
Montréal, Québec, H2X 3X2